flatliners-poster

 

ATTENTION SPOILERS !

 

Synopsis :

          Un groupe d'étudiants en médecine décide de se lancer dans une expérience qui va les emmener bien plus loin que la mort elle-même. Le but : mourir pour découvrir ce que fait votre cerveau les minutes qui suivent ce choc. Est-il toujours stimulé ? Mourrez-vous vraiment ? Allez-vous ailleurs ? Existe-t-il réellement une lumière blanche au bout d'un tunnel ? Ils devront aller jusqu'au bout pour trouver des réponses.

 

Mon avis :

            Pour dire toute la vérité, je suis allée voir ce film un peu par hasard. Malgré la présence de deux de mes acteurs favoris à l'affiche : James Norton, connu pour ses rôles dans Happy Valley et Grantchester ainsi que de Nina Dobrev connue pour être Elena Gilbert au petit écran dans The Vampire Diaries, je ne voulais pas forcément aller au cinéma pour le voir.

Et pourtant…

 

         Tout d'abord, je tiens à donner mon impression générale. Je apprécié le film mais je ne l'ai pas adoré non plus. Il est, à mon sens, assez moyen.

Il se trouve que je suis particulièrement intéressée par ses sujets autour de la mort, l'au-delà…c'est vraiment passionnant alors j'attendais quand même beaucoup de ce film.

 

          Or, j'ai trouvé qu'il n'était pas assez abouti. Je m'explique.

La première raison : le sujet de la mort. J'espérais quelque chose de plus profond. Je voulais que ce long métrage aille encore plus loin. Mais là, on s'arrête aux deux minutes suivant la mort. Le cerveau est toujours en activé certes mais c'est trop court.

De plus, la vision est biaisée car aucun des sujets de cette expérience ne sont neutres. Ils ont tous une histoire et un secret à cacher. Ils ne représentent donc pas une personne lambda qui est blanche comme neige. Et ce, même si je sais que le film avait pour but principal de montrer que ce qu'il reste à la fin ce sont les regrets … (enfin je suppose).

D'ailleurs, en parlant des personnages cela m'amène à ma deuxième raison.

 

La deuxième raison : les personnages. Ils sont trop nombreux ! Il n'y a pas le temps de s'intéresser à chacun en profondeur. En tout, ils sont cinq : Ray (Diego Luna), Jamie (James Norton), Marlo (Nina Dobrev), Courtney (Ellen Page), Sophia (Kiersey Clemons).

Jamie, était un personnage avec du potentiel. Nous sentons qu'il cache ses émotions derrière l'argent, la fête et les femmes. Cependant, pile au moment où un déclic devrait se produire ... rien, nada. Il n'y avait pas de moments d'émotion comme par exemple avec son fils. Cette histoire avec l'enfant est vraiment dommage. Même l'actrice qui joue la mère ne dégage rien. Ça aurait pu aller plus loin.

Maintenant, Sophia. Alors elle, c'est un peu le personnage qui ne sert pas à grand chose, à part pour être agaçante. Elle représente une histoire mineure même si le message qu'elle porte est important. Je pense que c'est surtout un problème de gestion du temps vis à vis du temps accordé, plus conséquent, aux autres personnages. Son histoire aurait pu être développée et rendue beaucoup plus intéressante.

Aussi, ma plus grosse déception reste Ray. Cependant, ce n'est pas au niveau de son jeu d'acteur mais au niveau de son script. Ce que je veux dire, c'est qu'il n'est mentionné qu'une seule fois qu'il a été pompier avant et bizarrement on en reparle jamais, on apprend rien sur son background… tout ça est très dommage.

Marlo, elle, a soi-disant tué un patient. Or, c'est plutôt le fait d'avoir menti par rapport à son erreur médicale que d'avoir tué un patient qui lui est reproché. Cependant, nous aurions pu apprendre bien avant qu'elle avait menti...nous aurions ainsi gagné quelques scènes supplémentaires qui en auraient valu davantage la peine.

Enfin, et ma préférée pour la fin : Courtney. Elle est brillante et déterminée à prendre des risques. Courtney est à l'origine de l'expérience. C'est elle qui a un côté psychologique/émotionnel beaucoup plus développé que les autres. Nous sentons qu'elle a été marquée par la mort sa petite sœur, elle se sent fautive et coupable. Ainsi, le but de son expérience en un sens est de découvrir ce que pensait sa sœur quand elle est morte, savoir comment elle a terminé sa vie. Et, quand Courtney commence à halluciner et voir sa petite soeur lui apparaître, elle est terrifiée, certes, mais d'un autre côté elle veut la rejoindre. 

 

La troisième raison : des incohérences. Certes, la plupart des actions de ce film étaient sans doute provoquées par l'adrénaline, l'excitation de la mort. Cependant, partir faire la fête alors qu'on vient de mourir ou se relever sans soucis…c'est un peu gros. De même qu'il y a eu des scènes étranges comme par exemple Sophia qui couche avec Jamie avec sa mère derrière la porte (super gênant).

 

La quatrième raison : la fin. Je suis en effet assez déçue par cette fin de film. En effet, il n'y a pas de conclusion particulière ! Je suis mitigée car d'un côté c'était sympa de vouloir faire le lien avec Courtney en jouant l'air au piano, qu'elle avait elle-même interprété quelques temps auparavant, mais d'un autre côté ça reste assez banal…En effet, ces étudiants tentent une expérience incroyable mais il n'y a aucune retombée pour leur profession, le simple fait d'être aller demander pardon aux gens à qui ils ont causé du tort suffit à les faire échapper à une mort certaine... enfin, disons juste que c'est un peu gros.

 

Pour conclure, j'aimerais mentionner ce que j'ai le plus aimé dans ce long-métrage. Tout d'abord, la bande son, qui était bien choisie. De plus, j'ai aimé l'atmosphère du film, les frissons qu'il provoquait. En effet, le suspense est très bien réalisé, bien joué donc on se laisse surprendre. Enfin, les scènes de mort étaient vraiment bien filmées. Ce que les étudiants voyaient pendant ce court laps de temps, l'ambiance était pesante, on se laissait prendre au jeu et se demandait s'ils allaient se réveiller.

 

Ainsi, nous pouvons penser que la morale est de se faire pardonner si nous avons quelconques regrets. Peut-être si c'est du passé, si la personne est morte ou pas, nous pouvons toujours être hanté... Le pardon permettrait-il donc de s'acheter une bonne conscience ?